DÉTECTEUR DE CHOCS

Pour réduire les risques de détérioration des avions (trains d’atterrissage et cellules) qui pourraient résulter de sollicitations mécaniques répétées, le comité directeur a décidé le 6 décembre dernier d’installer des détecteurs de chocs sur les avions de l’aéroclub. Seuls les avions DR400 F-GNNY et F-GHPJ sont aujourd’hui équipés. Bravo Novembre et Lima Alpha le seront à leurs sorties de visites.

Ces appareils sont installés dans un but pédagogique et préventif. L’objectif pédagogique consiste à sensibiliser chacun de nous à l’importance de se déplacer lentement sur les taxiways et de soigner les atterrissages. L’objectif préventif consiste à limiter les conséquences qui pourraient résulter d’un cumul de contraintes sur les trains et la structure de l’avion ; à ce titre, ces détecteurs contribuent à améliorer la sécurité. Le contrôle du détecteur sera très prochainement intégré dans la checklist de chaque avion.

EN PRATIQUE : si le détecteur s’est déclenché (voir les images ci-dessous) à votre retour de vol ou si vous constatez son déclenchement lors de votre visite prévol, vous signalez l’incident dans le classeur de liaison maintenance et faites prévenir le responsable d’atelier. L’avion n’est pas immobilisé mais il est demandé au pilote qui prend l’avion à la suite de porter une attention soutenue au contrôle du train d’atterrissage. Si un doute apparait lors de la visite prévol, l’avion doit être arrêté. Dans tous les cas (détecteur ou non déclenché), le pilote redécolle sous sa responsabilité (comme il le ferait si le détecteur n’était pas présent).

* Le détecteur déclenchera lorsque l’accélération atteindra une valeur égale ou supérieure à 2g (2 fois l’accélération de la pesanteur g=9,81 m/s2) ; accélération atteinte lorsque la vitesse verticale passe de 400 ft/min (2 m/s) à zéro en un 1/10 de seconde (resp. de 500 ft/min à zéro en 1/8 de seconde). Pour information, la course maximale de l’amortisseur principal du DR400 est décrite en 1/10 s pour une vitesse verticale égale à 350 ft/min ; dans ce cas, l’accélération verticale est de 1,8g. Lorsque l’accélération dépasse 2g, une pastille rouge apparaît dans un espace visible à l’intérieur de l’appareil. La position de la pastille rouge renseigne sur la direction de l’accélération (du centre de la pastille vers la pastille rouge devenue visible) ; voir les images ci-dessus, détecteur non déclenché à gauche et déclenché à droite.

 

Share This